'Ah, our rights, our rights
are not violated ...
The right to life, identity,
education and health care ... '

These are the lyrics of the song sung by children during the parade for the opening ceremony of the official launch of  Save the Children's National Campaign in Ivory Coast, Tuesday, October 11, 2016, when the International day of the Girl Child is also celebrated.

 ......................................................................................................

‘Ah que nos droits, que nos droits

ne soient pas violés…

Le droit à la vie, à l’identité,

à l’éducation et aux soins de santé…’

Telles sont les paroles de la chanson entonnée par les enfants au cours du défilé pour l’ouverture de la cérémonie officielle du lancement de la Campagne Nationale de Save the Children en Côte d’Ivoire, le Mardi 11 Octobre 2016, date à laquelle la journée internationale de la fille est également célébrée.

En effet cette campagne dont le thème est “L’Education: un droit aussi pour toutes les filles” s’est tenue à Abidjan en présence nombreuses autorités notamment Madame Kandia Camara, Ministre de l’Education Nationale, les représentants de plusieurs membres du gouvernement, des ambassades et nombreuses organisations caritatives Internationales, y compris l'UNICEF et le HCR.

Le lancement de cette campagne pour les enfants et avec les enfants a été fortement marqué par leur présence remarquable et leur participation active dans le déroulement de la journée. En effet étaient présent à cette cérémonie une centaines d’enfants venu soutenir la promotion de leur droit à l’éducation, la coalition des organisation des enfants et le Parlement des enfants de Côte d’Ivoire qui par la voix de sa présidente a évoqué son intérêt pour le maintien des filles, des actions qu’ils pourront mener en tant qu’enfants et de leur besoin de soutien, lançant ainsi un appel au gouvernement de Côte d’Ivoire et tous les acteurs de l’éducation et de la protection des enfants.

Pour interpeller les décideurs sur leurs droits à l’éducation et la protection particulièrement ceux des filles, Esther Konza, présidente de la coalition des organisations des enfants, a présenté des messages élaborés par les enfants provenant de toutes la Côte d’Ivoire: Selon OUATTARA Malick de Port Bouet, en parlant des filles «Elle n’est pas faite pour être petite vendeuse ou servante… mais plutôt une grande dame, c’est pourquoi nous devons mettre toutes nos filles à l’école »,  ZAKORE Sarah de Divo s’exprimait également en ces mots «Chers élus, après les élections, veuillez construire pour nous les enfants, des écoles dans nos quartiers, même démunis ».

Madame la Ministre de l’Education Nationale qui a déclaré la campagne officiellement lancée, a exprimé sa satisfaction concernant le thème de la campagne et l’initiative de Save the Children qu’elle a nommée comme un véritable partenaire de l’éducation en Côte d’Ivoire. Madame la Ministre a donné l’assurance de son engagement pour soutenir cette campagne en ces mots “je puis vous assurer qu’« aucun enfant ne sera oublié », pour reprendre le thème de votre campagne mondiale”.

Dans le cadre de sa campagne nationale, Save the Children en Côte d’Ivoire s’intéresse aux inégalités d’accès et au maintien des filles à l’école afin d’accompagner les efforts du gouvernement et des partenaires vers une école inclusive et sûre. En effet depuis 2015, la Côte d’Ivoire a réaffirmé son engagement dans la voie de la scolarisation pour tous avec le vote d’une réforme rendant la scolarisation obligatoire pour tous les enfants de 6 à 16 ans, cependant plusieurs facteurs favorisent le choix de ne pas scolariser la fille ou de la retirer de l’école avant l’achèvement de son cursus. Ainsi, sur 100 filles entrées au CP1, seulement 58 parviennent au CM2. Pire encore, moins d’un tiers (30,5%) des filles inscrites en première année du secondaire vont jusqu’au bout du 1er cycle. 

                                                

A la suite des allocutions, un panel qui avait pour objectif d’initier un cadre d’échange, s’est tenu entre les enfants, l’ambassadrice de la campagne, le Directeur Pays de Save the Children et la directrice de cabinet de Mme la Ministre de l’éducation Nationale. Les enfants y ont exprimé leur capacité à changer les choses et à améliorer le respect de leur droit. Ces propos bien sûr seront transcrits en actions et activités concrètes des enfants eux même tout au long de la campagne.

La cérémonie s’est achevé sur une note de gaité avec la prestation de l’artiste Bailly Spinto, une légende de la musique Ivoirienne, venu lui aussi apporter sa contribution à cette initiative pour les filles en Côte d’Ivoire. 

Pour voir le lancement de le Journée internationale des filles et le campagne de Save the children  regardez le clip si-joint: